L'invention du vote secret en Angleterre. Idéologie, intérêt et circulation des arguments

Résumé : Par contraste avec le caractère somme toute précoce et régulier de l'extension de la franchise en Grande-Bretagne, l'introduction du vote secret (ballot) fit l'objet de longs débats. Ceux-ci reflétaient en grande partie la réticence des notables envers toute réduction de leur influence mais aussi la spécificité de l'idéologie utilitariste à l'origine du courant Radical, le principal aiguillon de la démocratisation anglaise : l'école de Bentham valorisait en effet au plus haut point le principe de publicité, ce qui d'une part, retarda un peu la mobilisation des radicaux sur le thème du vote secret que revendiquaient les classes moyennes dont ils étaient l'émanation et d'autre part fournit des arguments aux opposants du ballot, whigs conservateurs et tories.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [17 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01009727
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mercredi 18 juin 2014 - 15:12:30
Dernière modification le : jeudi 11 juillet 2019 - 16:14:03
Document(s) archivé(s) le : mardi 11 avril 2017 - 07:30:24

Fichier

article-polix-0295-2319-1993-n...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Christophe Jaffrelot. L'invention du vote secret en Angleterre. Idéologie, intérêt et circulation des arguments. Politix, De Boeck Supérieur, 1993, 6 (22), pp.43-68. ⟨hal-01009727⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

481

Téléchargements de fichiers

229