L'Allemagne et l'après-Yalta ou les hauts et les bas d'un double anniversaire

Résumé : La politique des petits pas et des concessions, inaugurée par la coalition social-démocrate et libérale et poursuivie par la coalition conservatrice et libérale à partir de 1982, avait permis de tisser un dense réseau de liens interallemands qui n'avaient pas lâché au cœur de la seconde guerre froide des années 80. Au lieu de geler les relations interallemandes après que le Bundestag eut accepté de déployer les fusées américaines sur le sol de République fédérale, le gouvernement de Berlin-Est préféra intensifier ses relations avec Bonn et même laisser les Allemands de l'Est se rendre plus facilement à l'Ouest. Etait-ce la conséquence immédiate des concessions ouest-allemandes, le changement induit par le rapprochement qu'Egon Bahr avait souhaité ? Le raidissement actuel démontre les limites de la politique d'alors que des ambiguïtés sous-tendaient : quel changement et quel rapprochement implique la formule d'Egon Bahr ? A quel point les Allemagnes doivent-elles se rapprocher et à quel point changer ?
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01009358
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 17 juin 2014 - 17:12:18
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:05
Archivage à long terme le : mardi 11 avril 2017 - 07:15:40

Fichier

article-polit-0032-342x-1989-n...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Anne-Marie Le Gloannec. L'Allemagne et l'après-Yalta ou les hauts et les bas d'un double anniversaire. Politique étrangère, Institut Français des Relations internationales, 1989, 54 (3), pp.411-421. ⟨hal-01009358⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

225

Téléchargements de fichiers

199