Innovation, complexité, et crise de l’État moderne

Résumé : La désarticulation des rapports entre science et politique semble nourrir la crise de l'Etat moderne. La thématique de l'innovation, omniprésente, en est le symptôme le plus visible. En effet, si la notion de politique scientifique, bâtie pour et par l'Etat-providence autour de grandes opérations publiques, fait l'objet de multiples critiques, les politiques d'inno-vation ne peuvent répondre du déficit de légitimation provoqué par l'activité technicienne. C'est dire que l'innovation devient, à travers sa qualité de politique publique, le registre discursif et stratégique d'un nouvel équilibre entre la science et le politique comme entre l'Etat et la société civile. L'innovation suscite en effet un discours de la complexité. Néanmoins, le recours systématique à des métaphores scientifiques confère à ce discours un caractère plurivoque. Cela conduit en effet à créer un espace théorique où l'on peut reconstruire les rapports entre science et politique suivant des schémas idéologiques fort différents.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01009343
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 28 août 2018 - 14:54:33
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:04
Document(s) archivé(s) le : jeudi 29 novembre 2018 - 16:32:25

Fichier

1988-rouban-innovation-complex...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Luc Rouban. Innovation, complexité, et crise de l’État moderne. Revue Francaise de Science Politique, Fondation Nationale des Sciences Politiques, 1988, 38 (3), pp.325 - 347. ⟨hal-01009343v2⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

303

Téléchargements de fichiers

214