La dysfonction publique ou la crise du corporatisme

Résumé : La crise actuelle de la fonction publique, comme symptôme politique, doit être étudiée dans le cadre d'une réflexion portant sur la génétique institutionnelle de la Cinquième République. Le cumul de plusieurs stratégies administratives contradictoires ne doit pas cacher la remise en cause du modèle administratif de la modernisation à la française. Le corporatisme, clé de la régulation politico-administrative, n'assure plus en effet ses fonctions traditionnelles. Il est donc inutile de se référer à des explications dénonçant les blocages ou exaltant des " arrangements ", par définition limités. La crise du système administratif se répercute en effet sur la conception même de l'Etat qui semble désormais osciller entre un modèle libéral, difficilement applicable, et un modèle régalien semblant restaurer les mécanismes d'imputation et les valeurs d'ordre.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01009326
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 17 juin 2014 - 16:45:37
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:04
Document(s) archivé(s) le : mardi 11 avril 2017 - 07:16:26

Fichier

rouban1987.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Jean-Luc Bodiguel, Luc Rouban. La dysfonction publique ou la crise du corporatisme. Revue Francaise de Science Politique, Fondation Nationale des Sciences Politiques, 1987, 37 (4), pp.539-556. ⟨hal-01009326⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

217

Téléchargements de fichiers

524