Monarchie nucléaire, dyarchie conventionnelle

Résumé : Les premiers mois de cohabitation ont enfanté à l'échelon suprême de l'Etat une forme de direction complexe et subtile. L'armée est soumise à un double système d'autorité : monarchique sur le plan nucléaire, dyarchique sur le plan conventionnel. Mais l'étanchéité des deux systèmes est imparfaite. Le Président ne peut complètement se protéger des intrusions du Premier ministre dans son pré carré nucléaire. Dans le secteur cogéré, François Mitterrand a réussi à rapprocher le Gouvernement de ses vues. Mais rien n'assure qu'il pourra sauvegarder son influence dans le proche avenir. La cohabitation est un jeu qu'aucun des deux adversaires ne maîtrise complètement. Les possibilités de dérapages existent, pouvant conduire plus tôt que prévu à un affrontement.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01009311
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 17 juin 2014 - 16:34:52
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:05
Document(s) archivé(s) le : mercredi 17 septembre 2014 - 11:25:35

Fichier

pouvoirs38-p13-20-monarchie-nu...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Samy Cohen. Monarchie nucléaire, dyarchie conventionnelle. Pouvoirs - Revue française d’études constitutionnelles et politiques, Le Seuil, 1986, pp.13-19. ⟨hal-01009311⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

293

Téléchargements de fichiers

395