Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Surveiller sans savoir. Le destin contrarié d’une cohorte épidémiologique de travailleurs exposés aux nanomatériaux

Résumé : La « nouvelle sociologie politique des sciences » appelle de ses vœux une analyse de l’ignorance scientifique qui mette l’accent sur les conditions institutionnelles de sa production. À partir de l’étude des difficultés rencontrées par un projet de surveillance épidémiologique de la santé des travailleurs exposés aux nanomatériaux manufacturés en France, nous proposons de suivre cette intuition, en mettant en évidence les luttes de juridictions institutionnelles qui ont obéré la capacité de ce projet à produire des données. Nous montrons que, si l’identification des risques professionnels liés aux nanomatériaux constitue une gageure en raison des incertitudes qui les caractérisent et des réticences des employeurs concernés à jouer le jeu, ces obstacles sont démultipliés par les tensions qui traversent l’infrastructure institutionnelle de la surveillance de la santé au travail.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/halshs-03509376
Contributor : Jean-Noël Jouzel Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, March 7, 2022 - 11:21:46 AM
Last modification on : Thursday, March 10, 2022 - 10:57:54 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, June 8, 2022 - 6:59:57 PM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03509376, version 1

Citation

Jean-Noël Jouzel, Jérôme Pélisse. Surveiller sans savoir. Le destin contrarié d’une cohorte épidémiologique de travailleurs exposés aux nanomatériaux. Revue d'Anthropologie des Connaissances, Société d'Anthropologie des Connaissances, 2021, 15 (4). ⟨halshs-03509376v1⟩

Share

Metrics

Record views

45

Files downloads

28